La cellule d’écoute et d’accompagnement vise à aider les personnes victimes de discriminations dans le cadre de leur travail au LIS. Cette cellule s’adresse à toutes et tous, membres permanent.e.s ou temporaires, y compris le personnel de soutien à la recherche, les doctorant.e.s, stagiaires (peu importe la durée du stage), et invité.e.s extérieur.e.s participant à des activités organisées par ou au sein des locaux du LIS.

Discriminations

Les situations de discrimination prises en compte par cette cellule sont les discriminations liées au sexe, genre, origine ethnique ou géographique, handicap, orientation sexuelle, identité sexuelle et de genre, croyances religieuses, apparence physique, maîtrise  de la langue, etc. Des exemples de telles situations incluent :

  • Sexisme ordinaire, harcèlement sexuel, violences sexistes, violences sexuelles
  • LGBTQIA+phobie, homophobie, transphobie
  • Racisme,  antisémitisme, islamophobie, xénophobie

Mission de la cellule

  • Accueil, écoute et suivi des signalements de tout forme de discrimination.
  • Identification, avec la victime, des différentes pistes pouvant mener à l’arrêt de la situation de discrimination : réorganisation hiérarchique, recadrage, médiation, sensibilisation,  ….
  • Accompagnement et orientation des victimes, des témoins, et (si possible et souhaité par la victime) des personnes mises en cause vers les services internes à AMU ou vers des services externes ; proposition de procédures de prise en charge.

La cellule ne se substitue par aux dispositifs compétents, mais travaillera en étroite collaboration avec le personnel d’AMU du nouveau dispositif de signalement et de traitement des situations de violence, de discrimination, de harcèlement moral ou sexuel et des agissements sexistes au sein d’Aix-Marseille Université. Cette équipe est composée d’un.e juriste, d’un.e travailleur.se social.e et d’un.e psychologue, embauché.e.s à temps plein à AMU. La cellule d’écoute et d’accompagnement du LIS reposera sur ce nouveau dispositif pour être conseillée et accompagnée dans le traitement des situations de discrimination.

Comment contacter la cellule ?

Les référent.e.s  avec qui les personnes victimes de discrimination peuvent prendre contact sont :

Ces référent.e.s ont été formés à cette fonction.

Il suffit de demander à activer la cellule d’écoute et d’accompagnement, sans donner des détails de la situation de discrimination par e-mail.

Pour envoyer un courriel anonymement (sans révéler votre identité), vous pouvez utiliser Anonymouse, et même y accéder avec le navigateur Tor (on a testé, les messages arrivent bien sur les adresses @lis-lab.fr et @univ-amu.fr). Plus d’informations sur tor.stackexchange.

Fonctionnement de la cellule

Une fois qu’une personne demande à être en contact avec la cellule, un.e référent.e sera désigné.e, membre du groupe parité et lutte contre les discriminations du LIS, pour traiter la demande. La personne référente n’est pas dans la même équipe et, de préférence, pas dans le même pôle que la victime.

La personne référente proposera à la victime un entretien en présentiel ou par visioconférence pour connaître les circonstances de la situation de discrimination, ainsi que tout élément du contexte jugé pertinent.  Pendant cet entretien, la personne référente pourra être amenée à prendre des notes sur les informations factuelles, stockées dans un endroit sécurisé. Cet entretien est strictement confidentiel et aucune partie de son contenu ne sera jamais transmise sans l’accord de la victime.

Au terme de l’entretien, et en fonction de la situation de discrimination rencontrée, la personne référente peut proposer une ou plusieurs des actions ci-dessous :

  • mettre la victime en contact avec le dispositif AMU adéquat ;
  • parler avec la personne mise en cause, ayant eu un comportement discriminatoire :
    • sans mentionner des informations permettant d’identifier la victime ;
    • en identifiant la victime, et/ou à son nom ;
  • organiser une rencontre de médiation entre victime et la personne mise en cause, ayant eu un comportement discriminatoire ;
  • alerter la direction du LIS qui pourra prendre des mesures pour gérer la situation.

La confidentialité sera respectée dans le cadre juridique français assurant le secret professionnel tout en veillant à l’assistance à personne en danger. Les textes relatifs sont les suivants : article 434-3 du code pénal, article 434-1 et 2 du code pénal, article 40 du code de procédure pénale et article L121-6 du code général de la fonction publique.

Également disponibles pour vous écouter